Un mineur reconnaît une cyberattaque contre l’aéroport de Bruxelles le 22 mars

Un Américain de 14 ans, non radicalisé, a reconnu avoir tenté de pirater le système informatique de l’aéroport de Zaventem, à Bruxelles, le jour des attentats qui ont frappé la capitale belge le 22 mars, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Un ado « pas radicalisé »

« C’est un garçon de 14 ans » qui n’est « pas radicalisé », a expliqué une source proche du dossier. « Il s’est dit que c’était le bon moment » pour faire cette attaque, a-t-elle ajouté.

La cyberattaque avait visé « le site Internet et le système informatique de Brussels Airport Company SA dans la nuit du 22 au 23 mars 2016 », soit quelques heures après les attaques dans l’aéroport et dans le métro, qui ont fait 32 morts, a précisé le parquet fédéral belge dans un communiqué. Cette tentative « de rendre le site internet indisponible et de pénétrer dans le système informatique » avait « échoué », explique-t-il dans son communiqué.

Il a reconnu les faits

Dans le cadre de l’enquête et « après l’envoi d’une commission rogatoire du parquet fédéral », le FBI a mené une perquisition à Pittsburgh, aux États-Unis, et auditionné le suspect, de nationalité américaine, qui a reconnu les faits.

« Aucun motif terroriste ne se cachait derrière les cyberattaques », qui ne présentent « aucun lien avec les attentats terroristes du 22 mars à Bruxelles et Zaventem », insiste le parquet dans son communiqué.