Un collectif protège les statues de Bruxelles contre la pollution de l’air (photos)

Selon l’Agence européenne de l’environnement, la mauvaise qualité de l’air cause plus de 12.000 décès prématurés par an dans notre pays.

Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 2 min

Ce samedi, le collectif citoyen BruxselAIR a équipé une centaine de statues de Bruxelles de masques anti-pollution, une action visant à revendiquer notre droit à tous à respirer un air pur. Trafic oblige, la situation de la capitale n’est pas la meilleure du pays. C’est la raison pour laquelle le collectif BruxselAir a couvert, dans la matinée de ce samedi, les visages des statues emblématiques de Bruxelles de masques à gaz et antipollution. Un rassemblement est ensuite prévu pour 13 heures sur la place royale.

Voir la photo sur mobile

Voir la photo sur mobile

De multiples études scientifiques le prouvent : si ces statues étaient faites de chair et de sang, elles respireraient un air (illégalement) toxique. Selon l’Agence européenne de l’environnement, la mauvaise qualité de l’air cause ainsi plus de 12.000 décès prématurés par an dans notre pays. A ceux-ci s’ajoutent de nombreux problèmes cardiovasculaires, des maladies respiratoires ou encore des retards développementaux et cognitifs chez les enfants qui pèsent lourdement sur notre bien-être et nos finances publiques. Les coûts estimés de la piètre qualité de l’air en Belgique sont estimés à 8 milliards d’euros par an.

Voir la photo sur mobile

Voir la photo sur mobile

 

À lire aussi Des statues masquées contre la pollution à Bruxelles
Chargement
Le fil info
Tous

En direct

Le direct

    La UneLe fil info

    Allez au-delà de l'actualité

    Découvrez tous les changements

    Découvrir

    À la Une