La défense présente Amédeo Troiano comme «un fils de bonne famille dans un corps de colosse»

Les avocats de la défense ont réclamé mardi après-midi l’acquittement d’Amédeo Troiano par les jurés de la cour d’assises de Liège. Me Wilmotte et Me Zevenne estiment en effet qu’il n’existe aucune preuve forte et solide au dossier qui doit être retenue contre leur client. La défense d’Amédeo Troiano a évoqué une absence de certitude dans les éléments qui sont rapportés à charge de l’accusé.

«Pas une seule preuve rapportée n’est source de certitude. Il ne faut pas une possibilité ou une plausibilité mais des preuves. S’il n’existe pas de certitude, il faut acquitter», a insisté Me Wilmotte. L’avocat a également abordé la personnalité d’Amédeo Troiano, un fils de bonne famille qui a grandi dans un corps de colosse mais avec une personnalité fragile.

Amédeo Troiano est suspecté d’avoir commis les assassinats de Benoît Philippens (36 ans), de son épouse Carol Haid (38 ans) et du filleul de cette dernière, Esteban Counet (9 ans) le 18 avril 2014 à Visé.

Sur le même sujet
Avocat