Des bancs d’université aux toits de Kinshasa