La nouvelle grille de La Première : plus de «talk» et moins de femmes