Avec Publifin, certains partis craignent de peiner à constituer les prochaines listes