8 mars 1977: officialisation de la Journée internationale des femmes

Il y a 40 ans, l’ONU invite les pays à célébrer une journée pour les droits de la femme.

Temps de lecture: 2 min

C’est en ce jour que l’organisation internationale officialise cette journée qui s’inscrit dans l’histoire des luttes que les femmes mènent depuis des lustres sur les continents européen et américain. Précédemment d’autres journées ont déjà été organisées. Dès 1909, le Parti socialiste d’Amérique initie une National Woman’s Day le 28 février. Deux ans plus tard, en 1911, l’Internationale socialiste des femmes lance une Journée internationale des femmes le 19 mars et réclame le droit de vote, le droit au travail et la fin des discriminations. Aujourd’hui les inégalités entre les hommes et les femmes sont toujours une réalité, même dans les pays dits développés. Les choses changent mais lentement. Dans le monde du travail, même si les filles réussissent mieux à l’école que les garçons (50,7 % ont un diplôme supérieur contre 37,1 % pour les hommes), elles font moins carrière et sont peu représentées dans les postes de cadres ou de dirigeants. Elles occupent en moyenne moins de 10 % des jobs à responsabilités en Europe. Elles sont aussi moins payées, entre 20 et 30 % de moins que les hommes en moyenne en Europe. En Belgique, l’écart salarial par heure est de 9 % mais sur l’ensemble de l’année, il monte à 22 % en raison du travail à temps partiel plus élevé chez les femmes. Elles sont sous-représentées au niveau politique. Dans les parlements nationaux, elles ne représentent que 42,4 % des députés en Belgique et dans le gouvernement fédéral de 2016, elles occupent 5 responsabilités contre 13 pour les hommes. Au niveau privé, elles consacrent bien plus de temps au ménage et aux enfants.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une