Le CSA ouvre une instruction à l’encontre d’une publicité Lidl jugée sexiste

H é vous, là, vous aimez le ketchup appétissant, qui rougit tout seul quand il vous donne du plaisir ? Et les femmes appétissantes, vous aimez ça aussi, hein ! Mais ça coûte cher les femmes appétissantes : chaque semaine, elles vont chez le coiffeur (…). Vous voulez toujours vous payer une femme appétissante ? Si oui, Lidl a pour vous du ketchup qui va vous laisser assez d’argent pour l’entretenir. »

Sexiste, la dernière campagne de la chaîne Lidl ? Mais sexiste à l’égard des hommes également, rassurez-vous ! Ainsi, les différents spots radio et télé jouent sur le même concept : mettre en valeur le choix entre marque propre bon marché et marque classique, en postulant qu’en achetant la marque moins chère, on peut donc économiser de l’argent pour « entretenir » une femme ou un homme aux goûts de luxe.

Plusieurs plaintes

Des spots destinés à la radio, principalement sur « Nostalgie », et à la télé, sur RTL-TVI, et qui ont choqué de nombreux auditeurs et téléspectateurs. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a ainsi reçu huit plaintes à ce jour et a décidé d’ouvrir une instruction pour possible « atteinte au respect de l’égalité entre les femmes et les hommes ».

C’est la première fois que le CSA se saisit d’un tel cas. Et pour cause : c’est un décret de juin 2016 qui a renforcé l’attention portée à l’égalité entre les femmes et les hommes dans le domaine de l’audiovisuel. Le CSA est responsable des diffuseurs, à savoir des chaînes radios ou télé qui relaient des contenus, donc également des publicités.

Sur le même sujet
RadioPériodiquesRadio-tv