Donald Trump a signé un nouveau décret migratoire

L’Irak n’est plus sur la liste des pays concernés. Les détenteurs de cartes vertes et de visas sont quant à eux explicitement protégés et pourront continuer à se rendre aux États-Unis.

Temps de lecture: 1 min

Le président américain Donald Trump a signé ce lundi une nouvelle version du décret migratoire qui a été suspendu par la justice et avait provoqué un tollé dans le monde entier. Plus tôt dans la journée, sa conseillère Kellyanne Conway a annoncé sur la chaîne Fox News que la date d’entrée en vigueur serait le 16 mars.

Six des sept pays initialement visés sont à nouveau sur la liste (Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen), l’Irak étant exempté, selon des documents publiés par le département de la Sécurité intérieure. Les détenteurs de cartes vertes et de visas sont explicitement protégés et pourront continuer à se rendre aux États-Unis, a assuré le gouvernement américain.

La version précédente, signée le 27 janvier, visait à fermer les frontières pendant plusieurs mois aux ressortissants de sept pays musulmans et à tous les réfugiés. Un juge fédéral a suspendu son application le 3 février.

À lire aussi Donald Trump, fossoyeur du rêve américain

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une