Visas humanitaires: «La ligne que nous avons suivie était la bonne», se réjouit Francken

Le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Theo Francken, a affiché mardi sa satisfaction après l’arrêt rendu par la Cour de justice européenne (CJUE). Elle conforte la ligne suivie par le gouvernement belge, a-t-il fait remarquer.

« La ligne que nous avions suivie était juste d’un point de vue juridique et c’était une question de bon sens. J’aime le bon sens », a-t-il souligné. « La Cour de justice européenne est très claire. On ne peut pas obliger les États de l’Union européenne à accorder des visas humanitaires. C’est un pouvoir discrétionnaire des États », a-t-il ajouté.