WikiLeaks diffuse de nouvelles informations compromettantes sur la CIA

Selon l’organisation, la CIA espionne notamment à travers les télévisions et les systèmes de pilotage des voitures.

Temps de lecture: 2 min

L’agence de renseignement américaine CIA peut transformer votre télévision en appareil d’écoute, contourner les applications de cryptage et peut-être aussi contrôler votre véhicule, selon des documents publiés mardi par WikiLeaks et présentés comme internes à l’agence elle-même.

Le site créé par l’Australien Julian Assange affirme que ces documents prouvent que la CIA opère d’une manière similaire à l’agence de sécurité NSA --principale entité de surveillance électronique des Etats-Unis-- en matière d’espionnage informatique mais avec moins de supervision.

9.000 nouveaux documents

WikiLeaks a publié près de 9.000 documents présentés comme provenant de la CIA, estimant qu’il s’agissait de la plus importante publication de matériels secrets du renseignement jamais réalisée.

Un porte-parole de la CIA, Jonathan Liu, n’a ni confirmé ni démenti l’authenticité de ces documents, ni commenté leur contenu.

Le site affirme qu’une grande quantité de documents de la CIA mettant au jour «la majorité de son arsenal de piratage informatique» a été diffusée auprès de la communauté de la cyber-sécurité, et en avoir reçu lui-même une partie qu’il a décidé de rendre publique.

Selon lui, ces documents montrent que l’agence de renseignement a élaboré plus d’un millier de programmes malveillants --virus, cheval de Troie et autres logiciels pouvant infiltrer et prendre le contrôle d’appareils électroniques.

Logiciels populaires transformés en appareils d’écoute

Smartphones, télévisions connectées ou encore logiciels populaires peuvent être transformés en appareils d’écoute à l’insu de leur utilisateur, affirme WikiLeaks, citant également la possibilité de prendre le contrôle de véhicules grâce à leurs instruments électroniques.

«De nombreuses vulnérabilités exploitées par le cyber-arsenal de la CIA sont omniprésentes et certaines peuvent déjà avoir été découvertes par des agences de renseignement rivales ou par des cyber-criminels», relève WikiLeaks.

À lire aussi Comment la CIA joue au «Big Brother» À lire aussi La TV, un espion dans votre salon À lire aussi La lettre de Manning à Obama: «Je l’ai fait par amour pour mon pays»
Chargement
Le fil info
Tous

En direct

Le direct

    Sur le même sujet La UneLe fil info

    Allez au-delà de l'actualité

    Découvrez tous les changements

    Découvrir

    À la Une