Réélection de Tusk: la Pologne bloque le sommet de l’Union européenne

La Pologne n’accepte pas que Donald Tusk ait été réélu à la tête du Conseil européen contre son avis.

Temps de lecture: 2 min

Varsovie a bloqué jeudi l’adoption des conclusions du sommet de l’Union européenne après s’être en vain opposé à la réélection du Polonais Donald Tusk, a annoncé sa Première ministre Beata Szydlo, estimant que cela créait un « précédent dangereux ».

M. Tusk, qui dirige l’instance réunissant les dirigeants des 28 pays de l’Union européenne, a été réélu jeudi après-midi avec le soutien de 27 d’entre eux, jusqu’à fin novembre 2019, malgré l’opposition de son pays d’origine. Le bras de fer engagé par la Première ministre polonaise ne remet pas en cause la réélection de M. Tusk car il s’agit d’un acte séparé voté à la majorité qualifiée.

Une Europe divisée

« Les nominations devraient être le fruit d’un consensus et être acceptables aux yeux du pays d’origine. Si ces principes ne sont pas respectés, l’UE sera encore plus divisée », a accusé Mme Szydlo.

« L’UE traverse une crise (…). Nous sommes conscients que les choses ne vont pas bien dans l’UE mais certains hommes politiques ont décidé de l’ignorer », a-t-elle déploré. Varsovie estime que M. Tusk a manqué « d’impartialité » et de « neutralité », et lui reproche de s’être immiscé dans des débats de politique intérieure.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une