L’équipe de Macron dénonce un «dérapage inqualifiable» d’un conseiller de Hamon

Le porte-parole d’Emmanuel Macron a demandé vendredi la mise à l’écart de Vincent Peillon de l’équipe de campagne de Benoît Hamon après des propos jugés « inqualifiables » évoquant les chambres à gaz des camps de concentration nazis. « Il semblerait qu’il y ait des gens de l’UMP et du PS qui se mettent ensemble », a déclaré Vincent Peillon sur France info.

« Vous savez, il y a quelque chose heureusement de têtu dans l’Histoire, c’est comme ça qu’on sait qu’il y a eu des chambres à gaz, et qu’on ne peut pas le nier, il y a aujourd’hui des gens de l’UMP, il me semble Delevoye, il y a des gens du PS, il me semble Delanoë… », a dit l’ancien ministre de l’Éducation nationale. « Je suis sur des faits ».