Avec «Le Soir», lisez les grands philosophes

La collection d’ouvrages du « Soir » nous invite à penser le monde autrement avec les grands philosophes.

Chef du service Forum Temps de lecture: 3 min

Que puis-je savoir ? Que dois-je faire ? Que m’est-il permis d’espérer ? Tout bien considéré, ces trois questions qui charpentent l’œuvre de Kant ramassent l’essentiel des interrogations qui hantent chacun d’entre nous. C’est que la philosophie, c’est la vie. Ou, pour le dire comme Sartre, « la philosophie, c’est comme on vit ». « On vit en philosophie, affirmait le père de l’existentialisme. Je vis en philosophie. Ça ne veut pas dire que je vive en bon philosophe, mais mes perceptions sont des perceptions philosophiques, même quand je regarde cette lampe ou quand je vous regarde. Par conséquent, c’est une manière de vivre et je trouve qu’on devrait l’enseigner le plus vite possible, sans grands mots. »

Quelle autre discipline que la philosophie nous fait-elle aborder les questions les plus radicales sur l’amour, sur la mort, sur la santé, sur les conflits éthiques, sur les problèmes de société ou sur la banalité de la vie quotidienne ? Que l’on s’interroge sur soi, sur les autres ou sur le monde, les philosophes sont toujours de bon conseil. Qu’on ne pense pas que le sens commun y suffit : comme le disait le philosophe polonais Jozef Maria Bochenski, « ce qu’on appelle sens commun s’est souvent trouvé n’être, dans l’histoire, que le simple résidu d’idées philosophiques antérieures ».

Malheureusement, la philo intimide. La faute à l’enseignement obligatoire qui, par chez nous, s’obstine à l’éviter. La faute à quelques professeurs du supérieur, qui cueillent à froid des étudiants béotiens en la matière et les dégoûtent durablement. La faute, aussi, à certains philosophes, qui semblent mesurer la pertinence d’une idée à l’incompréhension radicale qu’elle provoque chez leurs lecteurs. Mais il faut vaincre ses appréhensions – c’est même une démarche éminemment philosophique !

Par où et par qui commencer ? Comment ne pas se perdre dans ce maquis de doctrines et de concepts, de thèses et d’antithèses qui semblent se contredire depuis vingt-cinq siècles ?

Chaque samedi

La sagesse commande parfois de ne pas s’aventurer sur ces sentes escarpées sans un guide, qui saura vulgariser sans dénaturer, traduire sans trahir, aller à l’essentiel sans escamoter la vue d’ensemble. Telle est précisément la… philosophie des ouvrages de la collection « Apprendre à philosopher » que Le Soir vous propose désormais chaque samedi chez votre libraire, et dont le premier volume est consacré à Platon.

Agréable à lire, spécialement mise en forme pour faciliter l’apprentissage – avec une sélection de photos, de cartes historiques et chronologiques, d’infographies pour aider à la compréhension de certains concepts – cette collection conjugue clarté et rigueur. Un passionnant voyage au cœur du monde des idées et des grands esprits qui les ont enfantées.

À lire aussi Mazarine Pingeot: «Les grands textes de philo ne vieillissent pas»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une