La friterie Antoine, bientôt détruite, va déménager dans un foodtruck

La Maison Antoine refera son apparition dans quelques mois sur la place Jourdan dans un tout nouveau bâtiment.

Journaliste service Bruxelles Temps de lecture: 2 min

C’est une institution qui disparaît. En tout cas dans sa mouture actuelle car, rassurons d’entrée les fans de la frite dorée à souhait, la Maison Antoine refera son apparition dans quelques mois sur la place Jourdan dans un tout nouveau bâtiment. Vétuste et ne répondant plus aux standards actuels de l’horeca, le mythique pavillon, en place depuis 33 ans au cœur d’Etterbeek sera, lui, détruit dans quelques jours.

Rappelons que la place Jourdan, actuellement en chantier, doit entièrement changer de visage et se transformer en semi-piétonnier. « La friterie new-look conservera, à quelques mètres près, son emplacement actuel, souligne-t-on au cabinet du bourgmestre, Vincent De Wolf (MR). Son architecture contemporaine et son agencement permettront d’améliorer considérablement le service à la clientèle. Les consommateurs disposeront d’un comptoir supplémentaire pour passer leur commande et pourront se réfugier sous un auvent en cas d’intempéries. Côté coulisses, le bâtiment abritera une cuisine avec chambre froide et des sanitaires pour le personnel ».

Propriétaire du bâtiment, la Régie foncière prendra en charge le coût des travaux soit près de 300.000 euros. La Maison Antoine devrait relancer ses friteuses dès septembre prochain. En attendant, frites, fricadelles et hamburgers seront temporairement servis dans un camion. « Celui-ci sera situé sur la place Jourdan à quelques mètres à peine de l’actuelle friterie ».

À lire aussi Etterbeek: la friterie Antoine va casser sa baraque

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une