«Une victoire pour l’Europe»: les politiques soulagés par les résultats aux Pays-Bas

De nombreux leaders européens se sont félicités des résultats dévoilés par les sondages de sortie des urnes, annonçant le parti libéral VVD, du Premier ministre néerlandais Mark Rutte, en tête des élections législatives aux Pays-Bas.

Un vote contre les extrémistes, pour Juncker

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a félicité le Premier ministre libéral néerlandais Mark Rutte pour sa «nette victoire» aux législatives, saluant un «vote pour l’Europe, un vote contre les extrémistes».

Il y a du «soulagement» ce soir à Bruxelles, a déclaré à l’AFP une source européenne s’exprimant sous le couvert de l’anonymat. «Le bon sens est de retour. Les effets combinés du Brexit et la victoire de Donald Trump, notamment, font de l’UE un facteur de stabilité et de raison dans un monde de folie», a confié une autre source européenne.

Les politiques belges contents du résultat

Le Premier ministre belge a personnellement félicité Mark Rutte dans la soirée, a indiqué son porte-parole.

Le chef de groupe de l’Alliance des démocrates et libéraux européens (ADLE) et ex-Premier ministre belge, Guy Verhofstadt, s’est réjoui sur Twitter: «Le VVD de loin en tête. Le D66 en ascension. Les partis pro-européens ont le vent en poupe. Les Pays-Bas restent libéraux et pro-européens», a-t-il écrit sur le réseau social.

La présidente des libéraux flamands, Open VLD, Gwendolyn Rutten, a également félicité les libéraux néerlandais en qualifiant les résultats de très optimistes. «La liberté et le progrès. Les libéraux ont le dessus. Félicitations au VVD et au D66. Avec les salutations de l’Open VLD», a tweeté Mme Rutten.

De son côté, le vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo, a aussi tenu à saluer le résultat du Premier néerlandais: «Le leadership de Mark Rutte a été récompensé», a-t-il indiqué.

Soulagement en Europe

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, voit cette victoire comme «une victoire pour l’Europe». Il a estimé que le résultat, moins bon qu’escompté, remporté par le candidat d’extrême droite, Geert Wilders, était un «bon signe».

Le chef de cabinet de la chancellière allemande Angela Merkel, Peter Altmaier, a également tweeté: «Les Pays-Bas, oh les Pays-Bas, vous êtes des champions! Félicitations pour ces excellents résultats! ».

En France aussi, le message des Néerlandais a été interprété sous l’angle européen. Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault s’est félicité mercredi soir que la montée de l’extrême droite ait été «enrayée» lors des législatives aux Pays-Bas, y voyant la volonté d’une «Europe plus forte».

En Italie, qui a vu le Mouvement Cinq Etoiles (populiste) confirmer sa popularité lors du référendum constitutionnel en décembre, le Premier ministre Paolo Gentiloni s’est réjoui d’un «non au Nexit» (contraction en anglais de ’Netherlands’ et ’exit’, soit la sortie des Pays-Bas de l’Union européenne, ndlr). «La droite anti-UE a perdu les élections aux Pays-Bas», a-t-il commenté sur les réseaux sociaux.