Le cabinet du Premier planche sur une réduction du nombre de mandataires

Il y a actuellement en Belgique 53 ministres, 467 parlementaires et 14.029 conseillers provinciaux et communaux. « C’est trop », a déclaré le Premier ministre à la RTBF ce dimanche. Et d’ajouter : « Il faudra, dans la prochaine législature, réduire le nombre de mandataires. Et aussi le nombre de ministres. »

Il se confirme dans l’entourage de Charles Michel que celui-ci envisage de « faire des propositions au comité de concertation afin que l’on prenne un engagement pour l’après- 2019 ». Son ambition est de conclure un « pacte du renouveau politique » à mettre en œuvre dès la prochaine législature.

► A lire sur Le Soir+: Baisser le nombre d’élus, une idée qui monte

Au programme : transparence des rémunérations, lutte contre les conflits d’intérêts et réduction des mandataires. Qu’en pense l’opposition? Olivier Maingain (Défi) estime que le problème actuel n’est pas le nombre de mandataires, mais le statut de ceux-ci. Zakia Khattabi (Ecolo), par contre, se dit favorable à « un exercice de rationalisation ». Quand au PS, il juge surtout que Charles Michel est « mal placé pour donner des leçons ».

Sur le même sujet
PolitiqueBelgique