FBI et NSA démentent toute écoute contre Trump pendant la campagne

Le directeur du FBI James Comey a contredit lundi le président Donald Trump, qui a accusé il y a plus de deux semaines sur Twitter Barack Obama d’avoir placé la Trump Tower sur écoutes pendant la campagne présidentielle de 2016. «  Aucun président ne pourrait » ordonner de telles écoutes, a-t-il expliqué, soulignant la «  rigueur » de la procédure juridique pour mettre sur écoutes des citoyens américains, qui implique la signature d’un juge spécialisé.

Le directeur de l’agence d’écoutes NSA, l’amiral Mike Rogers, a ensuite nié que Washington ait pu demander aux services d’espionnage britanniques d’espionner Donald Trump, comme l’avait insinué un commentateur conservateur, repris par le porte-parole de la Maison Blanche la semaine dernière. Londres a déclaré la semaine dernière qu’il était «  ridicule » d’imaginer que Barack Obama demande aux services britanniques d’espionner Donald Trump.