Charles Michel: «Nous n’allons pas nous laisser intimider» par la Turquie

Le Premier ministre Charles Michel a énergiquement pris lundi la défense de sa secrétaire d’État en charge de la Lutte contre la pauvreté et l’Égalité des chances Zuhal Demir, accusée par la presse turque de soutenir le terrorisme. Une campagne qui, selon lui, s’inscrit dans la stratégie de polarisation que la Turquie mène actuellement envers l’UE.

« Ces fausses accusations sont subversives et blessantes », a commenté lundi le Premier ministre dans un communiqué, après des articles parus dans la presse turque présentant Mme Demir comme un soutien au mouvement indépendantiste kurde PKK. « Nous n’allons pas nous laisser intimider par sa stratégie de campagne », a ajouté Charles Michel.