Un plaidoyer anti-avortement dans des notes de cours à l’UCL

« L’avortement est le meurtre d’une personne innocente », peut-on lire dans les notes d’un cours de philosophie en première Bac donné à l’UCL.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

L a vérité est que l’avortement est le meurtre d’une personne innocente. Et c’est même un meurtre particulièrement abject, parce que l’innocent en question est sans défense. » Ces quelques lignes sont en train de se répandre comme une traînée de poudre sur Twitter.

Et pour cause : elles sont extraites d’un texte de 15 pages intitulé « La philosophie pour la Vie », texte délivré à des étudiants de première année en cursus de philosophie.

Le texte compare encore l’avortement au viol, considérant qu’il devrait être considéré comme « plus grave que le viol ». C’est le site « Synergie wallonie », qui défend l’égalité des sexes, qui a épinglé ce contenu douteux.

Stéphane Mercier est un chargé de cours invité à l’UCL. Selon nos informations, il remplace une professeure de philosophie partie en congé sabbatique. C’est donc la première année qu’il donne cours à l’UCL. Le texte provient de notes de cours qui ne concerneraient qu’une centaine d’étudiants.

L’UCL prépare une réaction

L’Université Catholique a annoncé qu’elle préparait une réaction. Le professeur en question n’a pas encore pu être joint. L’UCL rappelle toutefois que sa position sur l’avortement est claire : il s’agit d’un droit.

Ci-dessous, le texte de 15 pages intitulé «La philosophie pour la Vie» (cliquez ici pour le lire sur mobile)

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une