Anvers: le suspect sous l’influence de l’alcool

<p>
             Anvers: le suspect sous l’influence de l’alcool
</p>

Selon le parquet fédéral, le suspect qui a foncé sur la foule à Anvers ce jeudi matin n’est actuellement pas en état d’être entendu par les enquêteurs. Lors de son interpellation, celui-ci se trouvait de toute évidence sous l’influence de l’alcool.

Deux thèses privilégiées

Selon des sources proches du dossier, deux thèses sont actuellement privilégiées. En état d’ébriété, le conducteur du véhicule se serait engagé par erreur dans cette artère commerçante. Il n’aurait pas tenté d’écraser des piétons mais aurait perdu la maîtrise de son véhicule ou se serait endormi.

Infographie Le Soir

L’autre thèse (justifiée par le fait que le suspect était en possession d’une arme) est que le conducteur, sans doute inspiré par les événements de ce mercredi à Londres, avait bel et bien l’intention de tuer (au nom de Daesh ou pas ?) mais qu’il ne serait pas parvenu, à nouveau probablement en raison de son état, à mettre son plan à exécution.

Bart De Wever n’a pas tenu compte des recommandations

Il nous revient également que le parquet fédéral avait été informé du fait que Bart De Wever s’apprêtait à communiquer sur ces événements en début d’après-midi mais qu’il estimait qu’au vu des éléments factuels, il était prématuré de le faire. Une recommandation dont n’a pas tenu compte le bourgmestre d’Anvers.

Suivre le direct sur mobile