Le chantier du rond-point Churchill paralyse l’ensemble du quartier

Les travaux ont débuté au rond-point Churchill causant d’importants embarras de circulation. La commune a organisé une concertation avec Bruxelles Mobilité.

Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Qui dit travaux dit embarras de circulation. Du coup, en amont, Bruxelles Mobilité réfléchit aux différentes options pour tenter de les minimiser. Pour ceux du rond-point Churchill, la tâche semble plus ardue. Alors que les riverains demandent depuis des années la transformation de ce rond-point et tout particulièrement de la traversée (théoriquement interdite) en vue de prendre le tram, aujourd’hui, ils font entendre leur voix pour que l’administration régionale gère mieux son chantier.

Les travaux ont commencé la semaine passée mais les riverains disent ne pas avoir reçu de toutes-boîtes expliquant le but du chantier ainsi que le calendrier. « Bruxelles Mobilité a mal communiqué, s’énerve l’échevin des Travaux publics d’Uccle, Jonathan Biermann (MR). Beaucoup de riverains pensent qu’on va réduire le nombre de voies et leur largeur ce qui n’est pas le cas. Bruxelles Mobilité dit avoir envoyé un courrier mais nous n’avons rien vu passer à la commune. »

Dès le début du chantier, les files se sont allongées aux heures de pointe et ce malgré les panneaux d’avertissement. « Nous avons demandé un meilleur affichage, poursuit l’échevin. Cela a été fait mais ce lundi, j’ai reçu des dizaines de mails car ils ont écrit “circulation perturber”. C’est anecdotique mais cela ajoute à l’énervement général. »

L’entrepreneur s’attaque à la création de deux oreilles en même temps et a mis la rue Léo Errera en sens unique. « Nous avons les mille élèves de l’école Notre-Dame des Champs qui sont déviés, raconte le conseiller communal et député régional Emmanuel De Bock (Défi). Les riverains de Churchill ne peuvent pas sortir de chez eux sans faire une demi-heure de queue. J’ai demandé au ministre des Travaux publics Pascal Smet (SP.A) d’analyser cela au plus vite. »

Du côté de la commune, on a également réagi. « Nous voudrions qu’ils remettent la rue Errera a double sens au moins après 16h car c’est l’axe qui mène aussi au Léo, explique Jonathan Biermann. Ils l’ont fait pour la drève de Lorraine. Pourquoi est-ce impossible ici ? »

La police est déjà venue plusieurs fois sur place pour constater les embarras. La commune craint en effet qu’ils ne s’amplifient lors de la fermeture de la voirie pour la création des trottoirs traversants. Pour l’instant, Bruxelles Mobilité n’a pas l’autorisation de la commission de coordination des chantiers pour Pâques et voudrait donc reporter cette partie en juillet. Option irrecevable pour Uccle car la Stib effectuera des travaux au carrefour Globe, autre grand axe pour la commune. « Les embarras seront trop importants avec deux voiries fermées. Il va falloir trouver une solution pour que cette phase ait lieu à Pâques. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une