L’avocat du conducteur fou d’Anvers: «Ce n’est pas du terrorisme»

Temps de lecture: 1 min

La chambre du conseil d’Anvers a confirmé mardi l’arrestation de Mohamed R.. L’homme, âgé de 39 ans, de nationalité tunisienne et résidant en France, avait été arrêté jeudi dernier après avoir roulé à vive allure aux alentours du Meir à Anvers et ce faisant, mis des piétons en danger. Il avait été placé sous mandat d’arrêt le lendemain des faits et inculpé du chef de tentative d’assassinat à caractère terroriste, tentative de coups et blessures à caractère terroriste et infractions à la législation sur les armes.

«Ces inculpations sont maintenues, même si j’ai l’impression que l’aspect terrorisme est passé au second plan. Mon client nie avoir voulu écraser les passants et en ce qui nous concerne, il n’est ici pas question de terrorisme», a déclaré son avocat, Raoul Vermeulen. Mohamed R. dit s’être rendu à Anvers pour rendre visite à sa copine qui se trouvait à l’hôpital et s’est retrouvé dans ce pétrin par accident.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une