Turquie: 111 condamnations dans un procès pour liens avec une organisation terroriste

Temps de lecture: 1 min

Une centaine de personnes ont été condamnées par un tribunal turc à des peines allant de 1 à 21 ans de prison mardi dans un procès contre des opposants kurdes accusés d’appartenance à la branche urbaine du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Ce procès, ouvert en 2009, est le principal mené contre l’Union des communautés kurdes (KCK), une organisation clandestine considérée par les autorités turques comme étant la branche urbaine du PKK, une organisation classée «terroriste» par Ankara, Washington et Bruxelles.

Le tribunal de Diyarbakir, principale ville du sud-est à majorité kurde du pays, a condamné mardi 111 personnes à des peines de prison, notamment pour «appartenance à une organisation terroriste», «gestion d’une entreprise terroriste», et la violation des lois sur les rassemblements et les manifestations. 43 personnes ont par ailleurs été acquittées.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une