Les députés passent le bandeau sur les yeux pour découvrir l'audiodescription

Une trentaine de députés du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont participé mercredi en début de séance plénière à une action de sensibilisation à l'audiodescription, un dispositif d'assistance destiné aux malvoyants.

Temps de lecture: 1 min

Assis dans l'hémicycle et les yeux bandés, ils ont, une demi-heure durant, écouté successivement l'audiodescription d'un extrait du film "Intouchables", d'un tableau, d'une scène de cabaret ou encore d'une balade pédestre. Organisée par la plateforme "Accessibilité à l'audiovisuel", cette action visait à sensibiliser les députés sur la nécessité de légiférer en vue de rendre l'audiodescription des œuvres plus systématiques. A l'inverse de la Flandre, la pratique reste en effet encore fort marginale au sud du pays, tant à la télévision que dans les salles de cinéma ou les musées. Les organisateurs ont notamment appelé les députés à profiter de la prochaine négociation du contrat de gestion de la RTBF (2018-2022) pour imposer à l'opérateur public davantage d'audiodescription lors de ses programmes. La Fédération Wallonie-Bruxelles compte plus de 50.000 personnes malvoyantes.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une