Carte blanche: propos anti-avortement à l’UCL, la liberté académique menacée?

Les professeurs de l’UCL Jean Bricmont et Michel Ghins demandent qu’aucune sanction ne soit prise à l’égard de Stéphane Mercier et « qu’en accord avec les valeurs défendues par l’UCL, l’expression de tout point de vue concernant la problématique de l’avortement y soit autorisée. »

Temps de lecture: 1 min

A lire sur Le Soir+

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une