Delphine Boël: une paternité basée sur les faits, plutôt que sur le sang

Le tribunal se base sur la « possession d’état » pour rejeter la demande de Delphine de déchoir Jacques Boël de sa paternité. L’usage de cette notion est fréquent en droit de la famille.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 1 min

A lire sur Le Soir+

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une