Cainhem: haro sur la bourgmestre

Le conseil communal de la commune à facilités de Crainhem a adopté mardi soir à huis clos, d’une courte majorité de 10 voix contre 9, une motion demandant à la bourgmestre Dorothée Cardon de Lichtbuer (CDH) de faire un pas de côté durant au moins cinq mois pour tenter de sortir par le haut d’un grave conflit l’opposant au secrétaire communal. En toile de fond de cette démarche figure aussi un désaccord sur la répartition des compétences au sein du collège.

La bourgmestre a indiqué mercredi qu’elle ne comptait pas donner suite à cette demande.

Crainhem est dirigée par une majorité francophone MR, Défi et CDH. En vertu d’accords d’avant le début de la législature, Dorothée Cardon de Lichtbuer a succédé à Véronique Caprasse (Défi) au poste de bourgmestre, le 1er janvier 2016. Mme de Lichtbuer a également fait son entrée au collège échevinal. Mme de Lichtbuer a exigé, au delà de ses compétences comme bourgmestre, celles de la communication et de la prévention, que ses collègues ont refusé de céder.

Absent pour raison de maladie depuis plusieurs semaines, le secrétaire communal refuse quant à lui d’encore travailler avec la bourgmestre. Pour sortir de cette situation, le conseil communal a mis sur pied un groupe de travail composé de représentants de l’ensemble des groupes. Celui-ci a proposé mardi à huis clos de désigner un expert pour résoudre ce conflit, mais cette formule a été rejetée.

A l’initiative de Défi et du MR, un amendement a été adopté à une courte majorité pour demander à la bourgmestre de se retirer pour cinq mois pour rétablir la sérénité.

De son coté, le parti d’opposition flamande Open a déposé plainte auprès du gouverneur du Brabant flamand, craignant que la situation politique et administrative de Crainhem ne débouche sur un véritable chaos. Open estime que les échevins auraient dû également faire un pas de côté.

Dorothée Cardon de Lichtbuer n’a pas l’intention de démissionner. Elle a indiqué qu’elle souhaitait une solution constructive et qu’elle souhaitait également l’intervention d’un expert pour sortir du conflit avec le secrétaire communal.

Sur le même sujet
Politique