Paternité du roi Albert II: la mère de Delphine Boël regrette la décision du tribunal

Me Françoise Decoster, l’avocate de Sybille de Selys Longchamps, a affirmé, jeudi matin, que sa cliente regrettait la décision rendue par le tribunal de première instance de Bruxelles concernant sa fille, Delphine Boël. Cette dernière avait introduit une demande en désaveu de paternité de Jacques Boël, son père légal, et une demande en reconnaissance de paternité du roi Albert II qu’elle considère être son père biologique. Le tribunal a déclaré, mardi, la demande en désaveu de paternité recevable mais non fondée, ce qui met un terme à la procédure.

« Madame Sybille de Selys Longchamps a pris connaissance de la décision rendue ce 28 mars 2017 par le tribunal de la famille de Bruxelles, qui ne reconnaît pas la demande en contestation de paternité de sa fille Delphine. Elle ne peut que regretter l’interprétation fictive que fait le tribunal de la parenté vécue par sa fille et de la réalité affective », a affirmé jeudi Me Françoise Decoster, l’avocate de Sybille de Selys Longchamps.

Sur le même sujet
Famille