« Gangsterdam » fait scandale en parlant de « viol cool »

Le nouveau film de Kev Adams, « Gangsterdam », va probablement faire un tabac. Comme ses précédents opus, il est rempli de bons sentiments et de blagues parfois marrantes, parfois d’un goût douteux. L’une d’entre elles, en tout cas, fait beaucoup parler d’elle et pas forcément en bien.

« Le viol cool, ça n’existe pas »

A un moment donné, le personnage joué par Côme Levin, Durex, s’adresse à celui interprété par Kev Adams, Ruben, et lui dit: « Je te parlais du viol cool. Pas du viol triste où ça chiale, ça crie, ça porte plainte... » Comme on pouvait s’y attendre, cette réplique a suscité la colère d’une bonne part des Internautes et des autres. La présidente du Collectif féministe contre le viol a immédiatement fait savoir: « Un viol cool n'existe pas. C'est un crime. La menace, la contrainte et la violence n’ont rien de cool. Si on imagine un viol cool, ça s'appelle une relation sexuelle consentie, ce n'est donc pas un viol. » Sans aller jusqu’à une condamnation aussi sévère, la plupart de ceux qui ont souhaité réagir étaient d’avis que la blague aurait pu passer auprès d’un public d’adultes avertis mais qu’elle n’a rien à faire dans un film dont la cible est un public jeune et même, parfois très jeune.