Marcourt en commission Publifin: «Oui, j’ai reçu un appel de M. Moreau»

Les accusations portées à demi-mot de Jean-Marc Nollet (Ecolo) ce matin en commission d’enquête Publifin, Jean-Claude Marcourt (PS) ne les conteste pas. Auditionné cet après-midi, le ministre wallon de l’Economie a tout de suite pris la parole pour déclarer ceci : « Très simplement, je suis ce que M. Nollet a présenté ce matin sur sa ligne du temps. Il est vrai que je suis intervenu dans ce dossier. Le ministre de l’Economie reçoit des demandes d’entreprises pour être soutenues. Ce sont des choses qui se passent très régulièrement ».

Et Jean-Claude Marcourt résume : « Oui, j’ai reçu un appel de M. Moreau. Oui, il m’a expliqué cela (son projet qui nécessitait une modification des décrets gaz et électricité, NDLR). Et oui j’ai eu un contact avec M. Nollet, et une réunion avec lui où l’on nous a présenté ce projet ».

L’élément central du débat autour du décret « Électricité » de 2014, c’est qu’il a permis à l’intercommunale liégeoise Tecteo (aujourd’hui Publifin) de faire descendre ses réseaux gaz et électricité dans Resa SA, filiale à 100 % de Nethys, société anonyme de droit privé également. Deux filiales indirectes de Publifin dans lesquelles les actionnaires communaux n’ont aujourd’hui plus rien à dire.

« Dans le dossier Publifin, il y a des choses inacceptables qui se sont produites, reconnaît M. Marcourt. Mais à aucun moment, le décret « Electricité » ne peut être lié à cela. Les comités de secteur, c'est dans Publifin, pas Resa. Et les rémunérations du management, elles ont été fixées en 2012 (soit avant le décret, NDLR). »