«La démocratie à la belge en danger»

Sans cet accord avec l’opposition IC pour la constitution d’une nouvelle Liste du Bourgmestre, Christophe Dister aurait sans doute jeté l’éponge. C’est du moins ce que le libéral, fort de 1.747 voix de préférence en 2012, avoue aujourd’hui.

Avec des mots forts : « Avec la “Trumpisation » de la politique, nous sommes sans cesse interpellés par des citoyens qui nous jettent tous dans le même bateau. Je ne dis pas que les politiques ne sont pas responsables de la situation, je dis qu’on assiste à une exagération dangereuse. Quand tous les gens qui tentent de gérer au mieux l’intérêt des citoyens auront jeté le gant, qui va gérer ? On est en train de mettre le système démocratique à la belge en danger. »

Christophe Dister explique ainsi avoir dû changer de position pour accepter de discuter avec les IC. Même chose pour ces derniers, qui expliquent qu’ils ne se mettent pas sur la Liste du Bourgmestre par intérêt. Leur président, Xavier Verhaeghe, 203 voix en 2012, précise : « Il n’y a ni intérêt, ni sacrifice. Il y a juste la volonté de trouver ensemble les meilleures solutions. » Et Josiane Fransen (PS-VAL), 447 voix en 2012, d’ajouter : « La liberté de parole de chacun n’est pas remise en cause. Cela a très bien fonctionné entre nous jusqu’à présent. »

La tête de liste au MR

La nouvelle Liste du Bourgmestre ne comprendra donc plus Ecolo. Isabelle Hinderyck, 303 voix en 2012, avait reçu une dérogation il y a cinq ans pour figurer sur une liste où le nom d’Ecolo n’était pas repris. Les Verts ont avalisé le principe depuis, mais trop tard, les négociations entre MR, PS-Val et IC ayant déjà abouti. Ecolo se retrouvera donc, sauf surprise, dans l’opposition. Les élections devraient sans doute voir encore une liste FDF se présenter, voire même une liste de citoyens mécontents.

Pour la Liste du Bourgmestre, il a été décidé que douze places iraient au MR, 4 au IC et 3 au PS-Val. Christophe Dister sera tête de liste, tandis que Josiane Fransen suivra devant Philippe Matthis (IC, 231 voix en 2012). La 19e et dernière place sera réservée aux IC : Philippe Leblanc (452 voix en 2012) ? L’accord ne le dit pas encore…

Sur le même sujet
Partis politiques