«Fake news»: des journaux scandinaves renoncent au poisson d’avril

Ils se refusent à ajouter de la confusion aux fausses informations.

Temps de lecture: 2 min

Des journaux suédois et norvégiens ont annoncé qu’ils renonçaient à publier à partir de cette année des poissons d’avril, se refusant à ajouter à la confusion des fausses informations (« fake news »).

«  Sachant la facilité avec laquelle les fausses nouvelles se répandent, je ne veux pas voir la marque du Smålandsposten entachée par une histoire potentiellement virale et fausse », a écrit dans un éditorial le rédacteur en chef du quotidien suédois Smålandsposten, Magnus Karlsson.

«  Nous travaillons comme je l’ai dit sur des informations authentiques. Y compris le 1er avril », a-t-il ajouté.

Une question de crédibilité des médias

Selon l’agence de presse TT, c’est aussi le cas en Suède des journaux du groupe Hallpressen (Jönköpings-Posten, Värnamo Nyheter, etc.), du Västerbottens-Kuriren et de Dalarnas Tidningar.

«  On va l’écrire dans l’édition de demain (samedi). On en a parlé au sein de la rédaction, on y a beaucoup réfléchi, et c’est la décision qu’on a prise », a expliqué à l’AFP vendredi le rédacteur en chef du Jönköpings-Posten, Erik Berger.

«  On a eu l’impression, voyant le débat et les discussions autour de la crédibilité des médias, s’ajoutant aux fausses infos, qu’on ne veut plus faire ça cette année », a affirmé à TT celui du Västerbottens-Kuriren, Ingvar Näslund.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une