1er avril: la RATP détourne les noms des stations de métro, et c’est très drôle

«  Une Bastille pour la gorge », «  Jussieu j’y reste ». À l’occasion du 1er avril, la RATP, l’opérateur des transports en commun parisiens, s’est amusée pour la deuxième année consécutive à travestir des noms de stations de métro. Au total, 11 arrêts du métro ont été détournés avec de petits logos en forme de clins d’œil pour marquer la journée des poissons d’avril sous le slogan #StationdAvril.

La culture numérique

«   De la Gentilly sur tes fraises ? », « Si j’aurais su, Jaurès pas venu », « Qui a éteint la Laumière ?  »… Les créatifs s’en sont donnés à cœur joie pour former des rébus capables de faire sourire les voyageurs.

La RATP a expliqué s’être inspirée de la culture numérique «  où les détournements humoristiques d’objets ou de marques sont plébiscités par les internautes ». Elle a choisi de «  transposer cette culture du détournement au monde réel, en habillant les stations de jeux de mots originaux et de références pop, illustrées ».

Quand les usagers s’y mettent à leur tour !

Les usagers sont également invités à participer à un jeu sur les réseaux sociaux pour «  proposer leurs propres détournements de noms de stations et les partager sur Facebook, Twitter ou Instagram Stories, via le hashtag #StationdAvril ». La RATP et l’agence We Are Social, avec qui l’opération a été conçue, choisiront les meilleures idées et réaliseront des créations personnalisées, qui seront mises en ligne en temps réel sur les différents réseaux sociaux de l’entreprise publique. Petit florilège :