Pierre Ménès de retour sur Canal+: «J’ai peur de craquer!» (vidéo)

Opéré le 12 décembre dernier pour une double greffe, du foie et du rein, qui lui a sauvé la vie, Pierre Ménès fait, ce dimanche soir, son grand retour à la télévision. Un retour très attendu mais qui effraye cependant le journaliste sportif. « Même les gens qui ne m’aiment pas ont envie de me voir revenir », a lancé la figure du commentaire footballistique avant de confier très honnêtement avoir « peur de craquer pendant l’émission ».

Pour autant, Pierre Ménès ne lâchera rien. Son mental d’acier, travaillé depuis tant d’années, lui a permis de ne pas sombrer ces derniers mois lors de sa longue « résurrection ». « J’ai beaucoup maigri, mais je suis en train de me remplumer. C’est le parcours normal de tout greffé », a-t-il confié ce vendredi au micro d’Europe1.

Des nouvelles rassurantes

Début février, le journaliste sportif avait donné des nouvelles rassurantes dans un entretien poignant diffusé, sur Canal Football Club. Interrogé par son ami Hervé Mathoux sur son état de santé, le chroniqueur vedette de Canal+ avait ainsi confié qu’il allait beaucoup mieux : « Ça va aussi bien que possible. Les médecins sont enchantés des résultats des greffes. Le foie va super bien, le rein va super bien. C’est inespéré d’être dans cet état-là. On m’avait prévenu que ça serait très dur au début, et qu’après, il y aurait une montée un peu fulgurante. Je pense que je suis au début de cette montée. J’ai encore du mal à marcher. Je fais 88 kg  ». « Ça va être difficile de me traiter de gros con à la télé. Con tout court, ça ne sera pas mal  » surenchérit Pierre Ménès avec une pointe d’humour. Et de souligner en guise de conclusion : «  Depuis que je sais que je vais être greffé, je ne pense qu’à ça. Au jour où je vais revenir  ».

Voir la vidéo sur mobile

Et ce grand moment est enfin arrivé puisque les téléspectateurs retrouveront le journaliste sportif ce dimanche soir, dans le Canal football club de Canal+, après sept mois d’absence !

Sur le même sujet
MédiaÉtat de santé