Un Belge sur deux a déjà perdu des photos numériques