Tour de France présidentiel: sur la culture, le clivage gauche-droite perdure

Fini, le clivage gauche-droite ? Obsolète, la vieille grille de lecture partisane à travers laquelle on observait les élections présidentielles françaises ? Voire. En matière culturelle, un monde sépare la vision des Macron, Mélenchon et Hamon, de celle de Fillon et de Le Pen. Alors que les candidats qui se réclament de la gauche ou en sont issus veulent faire de la culture un moyen d’émancipation et de lutte contre le déterminisme social, la droite et surtout l’extrême droite cherchent surtout à préserver le patrimoine, manière de placer le sujet sous l’angle avant tout identitaire.

Jean-Luc Mélenchon veut lutter contre la précarité du statut des artistes, Benoît Hamon créer des fabriques de culture, et Emmanuel Macron offrir un « pass culture » de 500 euros aux jeunes lorsqu’ils atteignent l’âge de 18 ans. François Fillon, lui, veut créer un musée de la civilisation européenne à Strasbourg tandis que Marine Le Pen veut interdire la vente de palais et de monuments nationaux aux investisseurs étrangers.

A Paris, où l’excellence se mêle à la frustration culturelle. Dixième et dernier volet de notre Tour de France avant la présidentielle.