Franck Berrier battu avec Ostende: «On n’a pas vu Anderlecht du match...»

Face à la redoutable attaque d’Ostende, René Weiler avait prévu son coup : « On a essayé de jouer assez bas, en les pressant seulement au milieu, car on sait que leurs attaquants rapides sont moins à l’aise quand il y a moins d’espaces. »

« Aujourd’hui, le mot d’ordre du coach était de ne pas les presser, mais plutôt de les attendre, pour jouer rapidement en reconversion. Même si c’est sûr, on aurait aimé jouer plus au ballon et tuer le match », confirme Sofiane Hanni, auteur d’un but superbe. « J’essaye de rentrer dans le jeu pour toucher des ballons, et après c’est à l’instinct ! La semaine passée j’avais manqué pas mal de passes, j’ai accepté de me faire siffler, mais c’est bien de montrer qu’on est important dans une équipe », a poursuivi l’Algérien.

Ostende frustré

Le plan de jeu n’a d’ailleurs pas vraiment plu aux Ostendais, et Franck Berrier en premier lieu : « Je ne trouve pas qu’ils ont été très forts, on ne les a pas vus du match. On a été meilleurs qu’eux. Sur leur but, Hanni dribble 4 joueurs sur l’action c’est scandaleux. »

De son côté, l’entraîneur du KV Ostende pointe du doigt l’arbitrage : « Les défenseurs d’Anderlecht ont fait beaucoup de fautes. Ils ont stoppé deux fois nos attaquants qui partaient seuls au but. Pour moi, cela devait être au moins une carte rouge. », a pesté Yves Vanderhaeghe.

Son homologue René Weiler est lui aussi en désaccord avec l’arbitre, mais pour des raisons différentes : « Selon moi, il n’y avait jamais penalty », en référence à la main sifflée en fin de première période. Boeckx l’avait ensuite arrêté.

« Les victoires comme ça font du bien », a conclu Adrien Trebel, auteur d’une belle prestation au milieu de terrain.

Maintenant, cap sur Old Trafford, jeudi prochain.

Sur le même sujet
JeuxYves Vanderhaeghe