Les Turcs de Belgique votent massivement «oui» à des pouvoirs étendus pour Erdogan

C’est ce qui ressort de chiffres de l’agence de presse turque Anadolu peu avant la fin du comptage des voix (99,45 % des bulletins dépouillés). Alors que le camp du « oui » semble l’emporter à 51,2 % en Turquie, il obtient en Belgique 77,1 %. Seul le Liban, avec 93,9 % de « oui », enregistre un score plus élevé.

En Belgique, quelque 44.500 bulletins avaient été dépouillés vers 22h00. Plus de trois quarts des voix se sont exprimées pour les modifications constitutionnelles que le président turc Recept Tayyip Erdogan veut mener.

Le « oui » a enregistré des scores élevés dans d’autres pays d’Europe : en Autriche (73,2 %) et aux Pays-Bas (70,3 %), puis en France (65,2 %), en Allemagne (63 %) et au Danemark (60,6 %).

Les pays où le « non » l’emporte

Le camp du « non » l’a emporté ailleurs, notamment en Espagne (86,7 %) et au Royaume-Uni (79,1 %). L’opposition semble aussi forte aux États-Unis et au Canada. Sur 28.000 bulletins dépouillés aux États-Unis, plus de 23.000 étaient négatifs (82,9 %), et trois quarts des bulletins au Canada exprimaient un « non ». Des chiffres comparables étaient remarqués en Russie (2.400 votes) et en Chine (900 votes).

Avec 0,55 % des votes restant à dépouiller, les chiffres et les proportions pourraient encore légèrement varier.