Smovin, une plateforme en ligne de gestion locative

Michael Philippart de Foy et Jim Hees. L’objectif
: gérer 500 biens d’ici fin avril. © D.R.
Michael Philippart de Foy et Jim Hees. L’objectif : gérer 500 biens d’ici fin avril. © D.R.

Pour beaucoup de propriétaires, assurer le suivi de biens mis en location est un casse-tête. C’est pourquoi deux jeunes entrepreneurs bruxellois, Michael Philippart de Foy et Jim Hees, leur proposent un site qui automatise la gestion administrative, notamment le suivi des loyers.

Un grand nombre de Belges n’hésitent pas à louer des biens dont ils sont propriétaires. Une activité fructueuse mais qui demande de l’organisation et qui coûte en temps et en stress, en cas notamment de loyers impayés.

Lancé en début d’année, le projet Smovin (contraction entre Smooth & Move in) entend faciliter la vie des propriétaires en automatisant un maximum de procédures administratives, via une plateforme en ligne extrêmement intuitive qui automatise toutes les tâches relatives à la gestion de biens immobiliers mis en location.

Pour le propriétaire, le mode d’emploi est simple. Il enregistre ses biens en ligne ainsi que les locataires qui y sont liés (identité, compte en banque, adresse e-mail…) et la plateforme s’occupe des différentes opérations : suivi des loyers, envoi de rappel aux locataires, indexation des loyers, gestion des baux… Un gain de temps non négligeable, mais aussi d’argent, lorsqu’on sait que les agences immobilières spécialisées facturent entre 6 à 10 % du montant des loyers par mois pour offrir de tels services.

Certains produits comptables tels qu’ImmoAssist et Sogis sont certes très complets mais excessivement difficiles à utiliser, même pour des professionnels. Smovin par contre est accessible à tous. L’outil a été pensé pour être le plus simple possible, avec une ergonomie claire et une interface intuitive. « Voulez-vous indexer votre loyer ? », « Le loyer n’est pas tombé, que souhaitez-vous faire ? »… Le propriétaire est assisté dans les différents processus et reçoit des questions si nécessaire, auxquelles il pourra répondre en un seul clic.

Smovin propose un tarif fixe de 5 ou 10 € par mois, par logement, en fonction des services choisis. Un mois de test gratuit est proposé à toute personne intéressée, le temps pour elle d’apprendre à se familiariser avec l’application et à éventuellement franchir le pas.

Un duo dynamique

Michael Philippart de Foy, 30 ans, a eu l’idée de créer Smovin après avoir travaillé pendant six ans chez BNP Paribas Fortis. Il lance le concept puis s’associe à Jim Hees, 29 ans, responsable du marketing et de la gestion commerciale de la jeune entreprise. « Je revenais du Canada où j’avais travaillé pour une start-up active dans le domaine de la construction. Je cherchais un nouveau challenge. J’ai directement été séduit par le projet. »

L’objectif des deux compères dont les profils se complètent est d’atteindre une taille critique. « Nous avons pour objectif de gérer 500 biens d’ici fin avril », précise J. Hees. Ils ont pour objectif de couvrir la partie technique de la gestion locative pour la fin de l’année 2017.

Pour passer à la vitesse supérieure et étoffer l’équipe, une levée de fonds de 450.000 euros est envisagée. Michael et Jim ont déjà commencé à contacter des investisseurs potentiels. « Nous espérons boucler rapidement l’opération et être présents dès 2018 sur le marché européen », conclut J. Hees.