Un employé sur deux touche un salaire variable