Gwendolyn Rutten: «L’islam radical n’est pas la nouvelle normalité»

La présidente de l’Open Vld, Gwendolyn Rutten, défend samedi dans les colonnes du journal Het Laatste Nieuws «  notre mode de vie », qui selon la présidente des libéraux flamands, «  est sans le moindre doute supérieur à tous les autres dans le monde ».

L’interview tourne autour du nouveau livre de Gwendolyn Rutten, intitulé « Nieuwe vrijheid » (Nouvelle liberté), dans lequel elle s’en prend sans ménagement à tous ceux qui rognent et grignotent la liberté. «  Pour certains, c’est un tabou de défendre cette liberté », explique la libérale flamande, évoquant un sentiment mal placé de tolérance et de relativisation. «  L’islam radical n’est pas la nouvelle normalité », estime-t-elle.

« Nous pouvons être fiers de la Belgique »

«  Aujourd’hui, il y a des gens et des partis qui trouvent que l’on doit tenir compte de la spécificité et des sensibilités des musulmans les plus conservateurs », poursuit Gwendolyn Rutten.

«  Pas à pas (…) la Belgique est devenue une société dans laquelle on décide soi-même comment l’on pense et comment l’on vit. Nous pouvons en être fiers. Nous n’allons pas mener une nouvelle fois cette discussion. Pas sous le prétexte que toutes les cultures se valent et que vous devez accorder du temps aux autres personnes pour nous rattraper ».

Sur le même sujet
IslamismeHet Laatste Nieuws