José Happart critique vivement l’exclusion d’André Gilles du PS

©Reporters
©Reporters

José Happart, candidat à la présidence de la fédération liégeoise du PS, a vivement critiqué l’exclusion de l’ancien député provincial André Gilles du parti socialiste.

Contacté par l’agence Belga, il a annoncé qu’il comptait demander des explications à la commission de déontologie, notamment sur sa composition et sur les arguments ayant mené à cette décision.

Suite au scandale Publifin, André Gilles, l’ancien président du conseil d’administration de Publifin et député provincial, s’est vu signifier son exclusion du PS. Une exclusion contre laquelle José Happart s’insurge, estimant que « cette condamnation ne repose que sur des arguments éthiques sans aucun fondement légal ». José Happart doute de l’impartialité de la commission de déontologie du PS qui, selon lui, serait manipulée en coulisse par le président du parti, Elio Di Rupo.

« Elio a déclaré la guerre à Liège avant que je ne lui la déclare », poursuit celui que l’on surnomme le hérisson fouronnais. Concernant les cumuls dérangeants, il cite le cas du bourgmestre de, Namur Maxime Prévot, ou celui de Paul Magnette. « Paul, à lui seul, doit cumuler trois emplois plein-temps », insiste José Happart. Il conclut en signalant qu’à son avis, les rémunérations des dirigeants de Nethys étaient connues des plus hautes instances du parti : « s’ils sont coupables, ce ne sont pas les seuls ».

Les élections à la présidence de la fédération liégeoise du PS se tiennent ce samedi. José Happart fait partie des candidats, face à Jean-Pierre Hupkens et Thibaut Smolders. Les résultats seront connus en début de soirée.