Macron s’emporte en meeting à Arras sur le vote FN: «Pas ça, pas ça!» (vidéos)

Après une visite chahutée à l’usine Whirlpool, Emmanuel Macron tient un meeting dans le Pas-de-Calais à Arras, un département où Marine Le Pen est arrivée en tête lors du premier tour. Le candidat d’En marche ! avait programmé un meeting dans la ville du Nord avant le premier tour mais il avait annulé sa venue suite à l’attentat des Champs-Elysée.

Emmanuel Macron est accompagné de nombreux soutiens, aussi bien de la droite que des membres du PS. Avant de commencer son discours, le candidat d’En marche ! a accordé une interview à BFM TV. Interrogé sur le risque d’un nombre élevé d’abstentions, Macron a appelé à la mobilisation. « J’ai besoin de votre vote. (…) Ne pas aller voter, c’est donner de la force à Marine Le Pen. Ne pas aller voter, c’est une responsabilité civique grave », a-t-il souligné. Il a assuré se concentrer à 100 % sur ce deuxième tour, ne prenant pas la victoire pour acquis.

Macron fait du pied aux électeurs de Mélenchon

Dès le début de son meeting, Macron a critiqué le choix de Mélenchon de ne pas indiquer le candidat qu’il soutient. « Mélenchon a été un candidat tout à fait digne. Il a suscité une adhésion. Il a soulevé dans le pays une attente qu’il faut regarder. Il a porté un projet et partagé ses idées qui sont les siennes. Simplement, depuis dimanche soir, il n’est pas à la hauteur de cette adhésion. Ses électeurs méritent mieux que lui », a regretté le candidat d’En marche.

D’après notre journaliste sur place, des soutiens du FN ont tenté de perturber le meeting. « Votez Marine, votez pas Macron », ont-ils crié avant de se faire virer de la salle.

Macron sait qu’il est en terre conquise par le FN et tente de rassembler les électeurs. Lorsque Marine Le Pen se fait siffler, Macron répond : « Ne la sifflez pas. Si vous êtes ici, c’est que vous n’allez pas l’applaudir. Mais si vous voulez agir, allez dès ce soir convaincre les autres ».

Mais il insiste : « Je ne lui laisserai pas un centimètre d’espace, pas une seconde de répit, pas une once d’énergie ». « Elle se prétend du peuple mais elle est une héritière. Elle refuse de se soumettre aux juges de la République. Regardez, dénoncez. Dites-le à celles et ceux qui n’y croient plus, elle n’est pas la réponse ».

Voir la vidéo sur mobile

« J’ai mal dans ma chair et dans mes racines de voir le score du FN dans les hauts de France », a-t-il ajouté plus tard.

Voir la vidéo sur mobile

À ceux qui « ont décidé d’être les somnambules du XXIe siècle », Macron n’a qu’une seule chose à dire : « Honte à eux ». Et de s’écrier « pas ça, pas ça, pas ça ! ».

Voir la vidéo sur mobile