Stuttgart: Sharapova remporte son premier match après ses 15 mois de suspension pour dopage

L’ancienne N.1 mondiale, aujourd’hui âgé de 30 ans, a pu participer au tournoi sur terre battue, qu’elle a déjà remporté trois fois, grâce à une invitation des organisateurs, ce qui lui avait valu des critiques de certaines joueuses.

Apparemment nerveuse en début de match, le regard fixe, elle perdait d’entrée les deux premiers jeux, coupable de nombreuses fautes directes, avant d’entrer peu à peu dans le match.

Poing gauche crispé, visage fermé, la Russe a dû dans un premier temps lutter pied à pied contre une adversaire qui, avec un peu plus de confiance en elle et d’audace, aurait peut-être pu la bousculer.

Mais à 5-5, Sharapova réussissait le break décisif sur le service de Vinci, et servait sans trembler pour le gain de la première manche, remportée 7-5.

Dans le second set, elle parvenait à imposer sa régularité et s’imposait finalement, avant de laisser exploser sa joie -- ou son soulagement -- dans un long cri aigu, les deux poings serrés rageusement.

Numéro un mondiale à 18 ans, cinq fois titrée en Grand Chelem, l’ancienne icône du tennis féminin avait dans un premier temps été privée de compétition pendant deux ans par l’ITF après son contrôle positif. Puis sa suspension avait été réduite en octobre à 15 mois par le Tribunal arbitral du sport (TAS), qui avait reconnu qu’elle n’avait pas eu l’intention de tricher.

La jeune femme utilisait depuis plusieurs années le meldonium, alors autorisé, mais ce médicament a été reclassifié en produit interdit par l’AMA (Agence mondiale antidopage) début 2016 après que des augmentations de performances ont été régulièrement constatées. Sharapova affirme n’avoir pas vérifié la liste à temps, et avoir continué à prendre son meldonium sans s’apercevoir qu’il venait d’être interdit.