Après Publifin, la Wallonie anticipe toute nouvelle dérive