Charles Michel ne «tolérera pas» le référendum turc sur la peine de mort en Belgique

La Belgique n’a pas l’intention d’autoriser les Turcs de Belgique à participer au référendum que la Turquie pourrait organiser sur le rétablissement de la peine de mort sur son sol.

«  Je ne le tolérerai pas ! », a assuré samedi le Premier ministre Charles Michel interrogé par la RTBF. «  Il s’agit d’un sujet inacceptable à mes yeux ».

Charles Michel a indiqué que la Belgique étudierait les «  possibilités juridiques » pour empêcher l’organisation de pareille consultation sur le sol belge.