Que vont-ils devenir, ces pontes socialistes ou républicains «déchus»?