Les parents non-européens d’un enfant européen ont droit de résidence dans l’UE

Les parents non-européens d’un enfant possédant la nationalité d’un pays membre de l’UE ont le droit de résider dans l’Union, a statué mercredi la cour européenne de justice (CEJ), au risque de compliquer les négociations du Brexit.

Les tribunaux nationaux doivent prioriser le bien-être de l’enfant et les « risques qu’une séparation d’avec (leurs parents non-européens) peuvent faire courir pour leur équilibre », a souligné la plus haute instance judiciaire de l’Union européenne.