Le bourgmestre de Koekelberg s’oppose au radar tronçon du tunnel Léopold II

Activer un radar tronçon dans le tunnel Léopold II comme le souhaite la secrétaire d’État bruxelloise à la sécurité routière Bianca Debaets (CD&V), alors que se profilent les travaux de réfection en profondeur du tunnel et que le protocole d’accord soumis à la zone de police par la Région est « incomplet », voire « illisible », est tout à fait « prématuré », a affirmé jeudi le député-bourgmestre de Koekelberg Philippe Pivin (MR).

Au-delà des arguments qui précèdent, M. Pivin a fait savoir via l’agence Belga qu’il s’opposait en l’état à la signature de ce protocole d’accord, car même si la secrétaire d’État s’y engage à une intervention financière de 50.000 euros au profit de la zone – qui devra consacrer du personnel policier au dispositif –, aucune évaluation ne permet actuellement d’évaluer quels effectifs devront y être mobilisés.

Sur le même sujet
PoliceAgence Belga